Deep On Time

Comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, le premier article de cette nouvelle version de mon weblog sera consacré au groupe dans lequel je joue : Deep On Time. Je vous préviens immédiatement, je risque de pas être très objectif !

Après une première version du groupe avec Seb à la batterie, les choses se sont un peu accélérées depuis que Philippe l’a remplacé il y a maintenant deux ans. Nous sommes quatre (Xavier, Laurent, Philippe et moi), on fait une musique pop-rock qui ne révolutionnera pas le monde de la musique mais qui est, je pense, assez agréable à écouter.

On jouait et on passait de bons moments mais on souhaitait se faire plaisir en enregistrant quelques morceaux de notre répertoire ( 100% compos ), mais sous quelle forme ? Louer un studio d’enregistrement ? Faire une maquette à la maison ? Enregistrer un concert ? On s’est tourné vers un pote à nous, Bitch, qui en tant que « professionnel de la profession » nous a conseillé d’enregistrer dans des conditions live (pour garder la spontanéité),  sans public (pour faciliter les prises) et de se faire filmer (pour pouvoir diffuser les vidéos). Dans le mille, l’idée nous emballe d’emblée. Bitch se chargerait des prises de sons, il fallait trouver quelqu’un pour nous filmer : Stéphane évidemment ! Il avait déjà filmé notre premier concert au café de la tannerie.

Bon, malgré tout, ça nous a demandé beaucoup de préparations, il y a eu pas mal de discussions, on a passé du temps à régler des détails mais le 21 mars 2016, tout était prêt ! On avait le local, le matos, la décoration (avec les moyens du bord). Une journée de prise et hop, on replie tout !  Pour ne rien vous cacher, c’est là que commence une jolie période de doute : est-ce que ça va bien rendre ? Quelques semaines passent et on reçoit les premiers montages : COOOL ! puis vient la journée de mixage avec Bitch où on se rend compte de la qualité des prises et qu’on a à faire à un vrai pro : TROP COOOOL !  Puis mi-août, tout s’accélère encore : on tourne un teaser, on fait la pochette, on sort le disque sur Spotify, Amazon, iTunes, on publie les vidéos sur youtube.

Même, si maintenant, on risque de retomber dans les mêmes galères pour trouver des concerts ( c’est vraiment pas facile quand on fait que de la composition), je suis super heureux d’avoir fait ça avec mes copains et très fier du résultat.

Assez parlé, je vous laisse regarder le teaser et vous irez, si ça vous plait, voir le reste sur youtube ou écouter sur votre plateforme préférée.

Toutes les infos sur http://deepontime.com.

Laisser un commentaire